Du bon usage de la vidéo dans l’enseignement de l’anglais

Selon une récente enquête auprès des enseignants, 94% d’entre eux ont utilisent le support vidéo au moins une fois au cours d’une année scolaire. La plupart des enseignants l’utilise même fréquemment – en moyenne, une fois par semaine. Pourquoi un tel succès des vidéos dans l’enseignement de l’anglais ?

Si la vidéo suscite autant d’enthousiasme, c’est parce qu’elle arrive à motiver et à engager les élèves dans l’expérience de l’apprentissage. Avec l’utilisation de l’image et du son, la vidéo est le support idéal pour les étudiants ayant avant tout des mémoires auditives ou visuelles. Plus la leçon sera interactive, plus les élèves seront impliqués, plus ils pourront apprendre et retenir les informations.

Inutile pourtant, de regarder tout et n’importe quoi. Pour que la vidéo soit un support de cours efficace, le format ne doit pas excéder 3 à 4 minutes*. Dans ces conditions, le film long métrage peut être étudié mais sous forme de plusieurs morceaux choisis en fonction du sens du récit mais aussi de l’entrainement linguistique possible. L’enseignant peut s’arrêter sur une séquence qui donne lieu à plusieurs interprétations ou à plusieurs hypothèses pouvant alors être discutées. Dans les nouveaux modes d’enseignement, l’usage de la vidéo n’est plus passif, mais devient davantage un support parmi d’autres, faciles d’usage et complété par d’autres outils (tableau, rétroprojecteur, livres en rapport avec le sujet, etc.)

Cours Anglais Vidéo Du bon usage de la vidéo dans l’enseignement de l’anglais

De courtes vidéo comme support de cours d'anglais efficaces

Si cela vous surprend de penser la vidéo comme un moyen d’enseignement interactif, regardez la flexibilité avec laquelle le professeur peut l’utiliser : il peut arrêter la vidéo et défier les élèves de prédire l’histoire, demander des précisions, ou encore débattre sur un point de référence historique.

Dans le cadre de l’apprentissage d’une deuxième langue, la vidéo, combinée avec des sous-titres, peut améliorer l’acquisition chez les apprenants et améliorer la compréhension conceptuelle. Enfin, la vidéo offre des contextes souvent inaccessibles aux élèves dans le cadre de la salle de classe traditionnelle et peut mettre en scène l’usage d’un point de grammaire ou de mots de vocabulaire sans avoir besoin de recourir à la traduction. La vidéo permet également d’améliorer la compréhension orale en exposant l’élève aux extraits authentiques et à une diversité d’accents.

Chez Language Connexion, la vidéo est un support de cours régulièrement utilisé, notamment pour les adolescents et lors des cours à domicile.

* D’après un rapport de l’IGEN, publié dans l’Académie de Nantes

Noreen O’Neill, Irlandaise
Associée fondatrice de Language Connexion