L’anglais – langue internationale des affaires.

Langlais Langue des affaires L’anglais   langue internationale des affaires.Aujourd’hui, la question ne se pose plus de savoir quelle langue fait office de référence au niveau international, et notamment dans le monde des affaires. En effet, au moins 75 pays utilisent l’anglais comme langue officielle (langue maternelle, seconde langue, utilisée par les administrations ou enseignée à l’école), ce qui représente plus de 2 milliards d’individus.

 

La question que l’on se pose est pourquoi l’anglais ? Il s’agit avant tout de raisons historiques. Les débuts de l’impérialisme linguistique de l’anglais remontent à l’époque des grandes campagnes coloniales menées par les pays du vieux continent, et notamment l’Angleterre. A force de conquêtes de nouveaux territoires, la couronne britannique a intégrer dans les cultures locales une partie de la culture britannique, a commencé par l’anglais. Il n’est donc pas très étonnant de retrouver aujourd’hui l’anglais comme première ou seconde langue officielle dans la plupart des anciennes colonies britanniques.

Ensuite, l’anglais doit son essor à la globalisation du monde. En effet, lorsque les individus des différentes zones géographiques ont commencé à vouloir commercer avec leurs voisins (proches ou éloignés), l’anglais s’est révélé comme une solution de communication dans de nombreux échanges. Encore aujourd’hui, il est facile de constater que l’anglais reste la solution dans les échanges entre “professionnels”, car elle fait presque office de langue universelle. Cette universalité est rendue possible par la facilité d’apprentissage et de compréhension de la langue. En Europe, la langue des affaires reste l’anglais. Et si l’on regarde les chiffres des échanges mondiaux, on se rend compte que plus de 70% des échanges monétaires et marchands dans le monde sont réalisés entre les 3 pôles de la Triade, dont 2 de ces pôles ont comme langue officielle l’anglais ou bien l’ont adopté comme langue des affaires.

En fonction des zones géographiques, de nouveaux espaces apparaissent comme majeurs dans les affaires au niveau international, et ceux-ci n’utilisent pas toujours l’anglais entre eux, comme par exemple l’Asie du Sud-Est (chinois mandarin), le Moyen-Orient (arabe) ou l’Amérique Latine (espagnol).

Malgré le fait que la grande importance de ces langues à l’heure actuelle puisse remettre en question la domination de l’anglais dans les affaires, celle-ci reste et restera pour de nombreuses années encore la solution pour communiquer avec un interlocuteur étranger, et notamment dans le domaine professionnel.

Ce n’est pas par hasard si les formations en anglais professionnelles n’ont jamais été aussi nombreuses en France.  L’augmentation des relations entre des professionnels de pays différents obligent les individus à connaître et à maîtriser la langue des affaires, sans lequel les échanges avec ses collaborateurs peuvent s’avérer très compliqués.

Encore plus récemment, l’essor de l’Internet mondial a augmenté ce besoin de compréhension de l’anglais par tous ses acteurs et ses utilisateurs. La majorité des sites et contenus présents sur le web sont en anglais. De ce fait, des rudiments d’anglais sont absolument nécessaires pour tous les individus utilisant l’outil Internet, à la fois dans un contexte professionnel que privé.

 

Language Connexion propose pour les professionnels, des formations adaptées à l’anglais « business », avec des spécialisations dans de nombreux domaines d’activités.

http://www.languageconnexion.com/anglais-entreprises-formations-salaries.php

 

Samuel Tordjman

Chargé de clientèle entreprise